Simplifier l'autorisation préalable, un avantage pour tous

Une ou un médecin, prescripteur
ou pharmacien

Les médicaments de spécialité représentent un pourcentage croissant des dépenses des employeurs et autres promoteurs de régimes d’assurances collectives. L’autorisation préalable est en place pour garantir que le médicament prescrit est nécessaire et approprié afin de gérer les coûts des soins de santé dans le cadre des régimes d’assurances collectives. Le médicament que vous avez prescrit à vos patients est probablement un médicament de spécialité nécessitant une autorisation préalable si son coût dépasse 10 000 $ par an.

Les programmes d’aide aux patients existent pour aider les patients à s’y retrouver dans les demandes d’autorisation préalable et de remboursement et peuvent également fournir une aide financière aux patients. Demandez au fabricant du médicament si un programme d’aide aux patients existe pour le médicament que vous prescrivez à vos patients.

Les formulaires de demande de remboursement sont disponibles sur le site Web de l’assureur ou en contactant directement l’assureur. Les demandes sont soumises par fax ou par courrier, et il faut généralement compter 7 à 10 jours avant la prise de décision.

Encouragez vos patients à demander à leur assureur pourquoi leur demande a été refusée. Les appels peuvent nécessiter des documents médicaux ou des informations supplémentaires, le médicament prescrit peut ne pas figurer sur la liste des médicaments admissibles de l’assureur ou le médicament peut avoir été prescrit « hors indication ». Les programmes d’aide aux patients peuvent également leur fournir une aide financière.

L’autorisation préalable électronique est désormais une option au Canada. Il s’agit d’un processus de demande de remboursement plus efficace pour tous les intervenants et qui gagne en popularité auprès des payeurs privés.