Blogue

Une photo recadrée d'un homme remplissant des formulaires d'autorisation préalable avec un stylo assis à un bureau

Médicaments de spécialité et autorisation préalable : défis et solutions, webinaire, été 2022

Le 22 juin 2022, l’initiative Simplifier l’autorisation préalable (SAP) a organisé le troisième webinaire de 2022, avec cette fois comme public cible les assureurs, les gestionnaires de prestations pharmaceutiques et les programmes d’aide aux patients. Le webinaire a exploré le processus actuel d’autorisation préalable (AP) dans le secteur privé et public, les progrès vers une solution viable d’autorisation préalable électronique (APE) pour améliorer le processus et une nouvelle ressource éducative en ligne pour les intervenants. Découvrez les autres présentations de cette série destinées aux groupes de patients (19 avril 2022) et aux conseillers et promoteurs de régimes (3 mai 2022). Vous pouvez consulter notre blogue sur ces présentations ici pour en savoir plus.

Les présentateurs de chacun des trois webinaires étaient Rachael Manion, directrice générale de l’Alliance canadienne des patients en dermatologie et de l’Association canadienne des patients atteints de psoriasis, Alan Birch, directeur associé, solutions pour les fournisseurs : oncologie, chez Sentrex et fondateur de Drug Access Canada, et Denise Balch, présidente de Connex Health. Lors de la séance du 22 juin 2022, John Leombruno, président et chef de la direction, et Ramy El-Kholi, directeur commercial chez OkRx, ont également présenté la solution novatrice d’APE OkRx. Vous pouvez consulter l’enregistrement complet du webinaire ici.

L’autorisation préalable implique un processus manuel de demande de remboursement qui prend beaucoup de temps et peut impliquer de nombreux intervenants avant la soumission à un payeur pour le remboursement. Il peut s’agir du patient, du médecin, des professionnels de l’aide aux patients et parfois des navigateurs de l’accès aux médicaments. En conséquence, les patients peuvent attendre des semaines avant de pouvoir commencer leur traitement, ce qui peut avoir un impact significatif sur leurs résultats. Récemment, le processus du secteur public s’est considérablement amélioré grâce à la mise en œuvre du système des demandes d’autorisation spéciale (SADIE), un outil de soumission électronique en ligne qui peut traiter les demandes dans un délai de 1 à 2 jours ouvrables. Le secteur privé n’a pas encore vu la mise en œuvre de ce type d’innovation.

L’initiative SAP et ses partenaires plaident en faveur de l’amélioration du processus d’AP. Nous pensons que cela est possible grâce à l’adoption d’un processus électronique agnostique et transparent pour le remboursement des demandes en AP. Cela serait bénéfique pour les patients et les intervenants qui les aident dans le processus de demande de remboursement et permettrait aux payeurs de réaliser des économies. Cela ne changerait pas la décision de remboursement ni les critères utilisés pour déterminer qui a droit au remboursement.

Les sondages réalisés lors du webinaire de juin 2022 ont révélé un intérêt pour l’initiative SAP et l’amélioration de l’efficacité des autorisations préalables. Près des trois quarts des participants pensaient que le processus/expérience d’autorisation préalable pouvait être amélioré. Lorsque nous avons demandé aux participants pourquoi ils étaient motivés pour s’inscrire au webinaire :

  • 68 % voulaient savoir ce qui se fait pour améliorer l’efficacité des processus d’autorisation préalable.
  • 66 % voulaient savoir comment améliorer le processus de demande et de remboursement des médicaments de spécialité.
  • 57 % voulaient en savoir plus sur le processus actuel de remboursement par autorisation préalable pour les médicaments de spécialité et sur les défis que pose l’AP actuellement.
  • 38 % voulaient savoir ce qu’est une APE et à quoi elle ressemble.

Les résultats complets du sondage de la séance de juin 2022 sont présentés ici.

Les évaluations des participants ont fait ressortir deux thèmes majeurs concernant les éléments à retenir :

  1. L’inefficacité du processus d’AP: « Le système actuel est un fouillis », « [le processus actuel d’AP] ne fonctionne pas », « on utilise encore des télécopieurs », « les soins de santé sont encore très manuels et basés sur le papier », « nous sommes dans un monde archaïque qui a des impacts énormes sur les soins aux patients », « l’AP implique plusieurs intervenants », « trop d’étapes du côté privé ».
  2. Un intérêt pour l’APE : « La plateforme et l’intégration d’OkRx sont tellement passionnantes à voir, même du point de vue d’un assureur », « PDF intelligent et la différence OkRx », « OkRx est une solution étonnante », « solution très cool d’OkRx », « rôle de l’automatisation dans les formulaires PA ». Cette solution (APE) profitera à toutes les parties concernées.

Merci à toutes les personnes qui se sont jointes à nous lors de ces webinaires. Les commentaires des participants renforcent l’intérêt des intervenants pour l’amélioration du processus d’AP et la nécessité de fournir des ressources en ligne additionnelles où les intervenants peuvent accéder à de l’information et à de l’éducation en matière d’AP.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la solution OkRx et de l’adoption de l’APE. 

Vous pouvez adresser vos questions, commentaires et demandes de renseignements à info@simplifypriorauth.ca.

Related Blogs